Sign in / Join

Quelle couleur de cheveux quand on a des cheveux blancs ?

Plan de l'article

Lorsque les premiers cheveux blancs arrivent, le réflexe habituel est d'utiliser une couleur permanente proche de sa couleur naturelle pour tout cacher et oublier ces premiers fils d'argent souvent considérés comme disgracieux. Seulement ici, au fil du temps, toutes ces colorations demandent du temps, de l'énergie, du budget, et on commence à en avoir un peu marre de colorer les cheveux blancs... Vous aimeriez laisser la nature faire son travail, après tout, vous avez vu plein de belles photos de personnes ombres sur Pinterest et enfin, ça peut être joli aussi, cheveux gris ou blancs ! Ce n'est qu'ici que si vous arrêtez de colorier maintenant que vous allez vous retrouver avec une couleur étrange : toutes les racines grises, même blanches, une démarcation beaucoup trop claire et les longueurs de votre ex-couleur permanente... Ce n'est pas terrible tout ça ! Dans votre entourage, nous vous conseillons soit de continuer à colorier, soit de tout couper : n'y aurait-il pas une autre solution pour conserver vos belles longueurs et faire une transition en douceur ? Mais si, bien sûr, Color-Mania est là pour ça ! Qu'est-ce que les cheveux blancs (ou gris...) ?

Tout d'abord, un petit rappel de la biologie : les cheveux blancs naturels ne sont pas une couleur de cheveux, mais une dépigmentation progressive. Les bulbes pileux cessent progressivement de sécréter de la mélanine, et les cheveux qui en poussent deviennent blancs. Le canitie, parce que c'est le nom scientifique du processus, survient généralement à partir d'un certain âge, variable selon l'individu : il peut commencer à 20 ans ou arriver seulement à 70 ans ! (quand on vous dit que vos cheveux sont uniques !) Cela prend également un certain temps : même si les premières mèches peuvent arriver très tôt, le blanchiment de l'ensemble des cheveux s'étend généralement sur plusieurs mois, voire des années. A noter également : les cheveux gris n'existent pas, c'est une illusion d'optique ! C'est en fait au cours du processus de canitie, lorsque certains de vos cheveux sont déjà devenus blancs et que d'autres sont encore bruns, que l'impression de cheveux gris apparaît. On comprend mieux que l'expression «  cheveux au poivre et au sel

Lire également : Comment hydrater le contour de l'ongle ?

 », en français 😉 (Et donc non, les blonds n'auront jamais les cheveux gris, ils...) Enfin, il est important de comprendre que les cheveux blancs sont également modifiés au niveau de leur structure moléculaire : ils n'ont pas la même teneur en kératine que leurs homologues encore mélaminés (je ne suis pas sûr que ce mot existe, mais mon correcteur orthographique ne bronche pas ? ! XD), et par conséquent, ils ne « prendront » pas la couleur de la même manière. 01 — Analysez la situation avant de colorer vos cheveux en blanc

Tout d'abord, il est important de savoir à quoi vous avez affaire : si vous êtes encore au début de la transition et que vos cheveux blancs ne sont pas encore très nombreux, il est intéressant d'arrêter les teintures permanentes et de les remplacer maintenant par des colorants semi-permanents (couleur naturelle ou non !) : Celles-ci sont en effet effacées au fur et à mesure du shampoing, ce qui facilitera grandement votre transition à l'avenir, en laissant le temps aux cheveux de pousser tout en évitant l'apparition de la fameuse « démarcation ». Attention : la plupart des colorants semi-permanents portent la mention « ne couvrent pas les cheveux blancs », car ce sont des produits qui sensible à la couleur de base, vous ne devez donc pas vous attendre à ce que ces couleurs dissimulent complètement vos cheveux blancs, comme l'a fait la teinture permanente des cheveux blancs. Ils seront simplement colorés mais sortiront différemment de vos autres cheveux, généralement plus clairs, parfois plus vivants également. Par exemple, si vous choisissez un rose assez pigmenté, ils sortiront rose plus clair. Mais il peut être très beau et donner un effet méchant, il suffit de savoir à quoi s'attendre ! Nous vous conseillons donc de choisir une couleur assez pigmentée (dans notre sélection pour cheveux non décolorés, par exemple) afin de limiter cet effet. Comme d'habitude, faites une bonne mèche d'essai (assurez-vous qu'elle couvre à la fois vos cheveux blancs et vos cheveux naturels ou colorés) pour savoir si la couleur va se fixer et si vous aimez le résultat ! En savoir plus : cheveux blancs et coloration semi-permanente Si la transition est déjà bien entamée et que vos cheveux blancs sont assez nombreux, par contre, vous pourrez commencer un travail un peu plus ardu mais qui en vaudra la peine : la coloration complète de vos cheveux blancs ou gris ! 02 — Départ de l'ancienne couleur permanente pour retrouver une base uniforme

La première chose à faire est de vous débarrasser au maximum de votre ancienne couleur permanente. Le moyen le plus simple de le faire est d'utiliser un démaquillant pour cheveux. Attention, si votre couleur est sombre et ancienne, ou selon les produits que vous utilisez, il faudra peut-être 2 ou 3 applications de démaquillant pour que tout disparâte. En savoir plus : Comment utilisez-vous le démaquillant pour cheveux ? A noter également, ne vous attendez pas à retrouver votre couleur naturelle après le démaquillage : l'oxydant contenu dans la coloration permanente a forcément légèrement décoloré ceux de vos cheveux qui étaient votre couleur naturelle, le résultat se situera probablement quelque part entre le jaune et l'orange, voir rouge-orange. Il va falloir recolorier ! 03 - Décolorer ou ne pas se décolorer ?

Ce n'est qu'après le démaquillage que vous aurez une vision claire de l'état de vos cheveux sous la couleur et que vous pourrez répondez à la fameuse question : faut-il décolorer mes cheveux avant d'appliquer le toner ? Pour simplifier, s'il vous reste encore beaucoup de cheveux jaunes/oranges, oui, il faudra décolorer pour éclaircir au maximum votre base. Si vos cheveux après le démaquillage sont blonds très clairs avec beaucoup de cheveux blancs, cela ne sera pas forcément nécessaire en revanche, surtout si vous utilisez un toner permanent. Le moyen le plus simple de répondre à cette question est de faire un test de mèche avec votre toner pour voir s'il peut se fixer et quelle couleur il sort avant de vous décider. Conseil : chez Color-Mania, nous reprenons tout produit non ouvert dans les 15 jours suivant la réception de la commande. En cas de doute, il est donc préférable de prévoir plus de produits que nécessaire et de nous les renvoyer si vous n'en avez pas besoin au final. 😉 Le guide de la décoloration 04 — Le Toner

Votre base est désormais claire, uniforme et presque blanche, avec de très légers reflets jaunes... Bravo, vous êtes prêt pour l'application de toner ! Pour rappel : qu'est-ce que le toner pour ?

Comment colorer vos cheveux blancs — Color-Mania Voici une étape difficile : le choix du toner ! En fait, chez Color-Mania, nous offrons un large choix pour répondre au mieux à toutes les situations. En effet, vous devrez trouver le toner qui sera suffisamment pigmenté, mais pas trop, pour annuler parfaitement vos résidus de décoloration, sans révéler de nouveaux pigments inattendus ! Cela peut également nécessiter quelques essais, mais voici quelques conseils :

A lire en complément : Comment faire quand on a pas de mascara ?

  • Si vos racines étaient salées et poivrées et que vous aviez encore beaucoup de cheveux naturels, commencez par un toner gris assez pigmenté à la place
  • Si vos racines étaient blanches au contraire, il y a des risques que le toner gris soit trop pigmenté : choisissez plutôt le blanc
  • Si vous n'êtes pas sûr de vous, les toners permanents pardonneront mieux les différences de décoloration : attention cependant, ce sont des produits professionnels, le mieux étant de faire fixer la couleur par votre coiffeur habituel.

Dans tous les cas, ne sautez plus la mèche de test : elle vous indique le temps de pause idéal pour que le toner agisse suffisamment sans révéler de reflets violets ou bleus indésirables. (Rien de grave s'il arrive cela dit, dans 1 ou 2 shampooings, vous pouvez réduire l'intensité des pigments.) ! 05 — Maintien des cheveux blancs naturels

C'est tout, tu l'as fait, tes cheveux sont enfin colorés en gris ou en blanc, et tu vas maintenant pouvoir les laisser pousser tranquillement, félicitations ! Un dernier conseil : si vous ne les entretenez pas correctement, vos cheveux blancs peuvent paraître « ternes » après un certain temps. Si cela se produit, il s'agit probablement d'un léger jaunissement dû à l'oxydation naturelle des cheveux (pollution, calcaire, etc...). Pour éviter cela, vous pouvez maintenir votre couleur grâce à la gamme Blonde de St Tropez (qui, contrairement à ce que son nom l'indique, convient également très bien aux cheveux blancs et gris) : il s'agit d'un ensemble de traitements moins pigmentés que les toners, que vous pouvez utiliser au quotidien pour un effet plus léger. Si ceux-ci ne vous semblent pas suffisamment efficaces Au contraire, vous pouvez prévoir de réappliquer le toner de temps en temps, à condition qu'il ne soit pas trop bleu ou violet sur vos cheveux. Alternativement, vous pouvez également tester des traitements repigmentants (à utiliser de temps en temps comme revitalisant ou comme masque), ou compléter avec le shampooing déplétant blond de la gamme. Enfin, vous pouvez également alterner de temps en temps avec un traitement plus intensif pour vous assurer de bien nettoyer vos cheveux et éliminer l'oxydation, tout en empêchant vos cheveux de s'habituer à votre gamme de soins quotidiens et leur efficacité de diminuer : par exemple la gamme Vegan Cocktails Detox. Et qu'en penses-tu ? Est-ce que tu te colores les cheveux en blanc ou non ? Partagez vos conseils dans les commentaires et envoyez-nous vos photos si vous avez réussi votre transition ou si vous avez encore besoin d'aide pour y arriver !

Show Buttons
Hide Buttons